« Le fascia est vraiment le squelette psychique de l’individu, imprimant en lui tous les stress physiques ou émotionnels qu’il subit. Cela se traduit au niveau corporel par des crispations durables du fascia, créant des zones plus ou moins denses qui entravent sa mobilité. » Danis Bois

Le fascia est une membrane fibro-élastique qui recouvre ou enveloppe une structure anatomique. Il est composé de tissu conjonctif très riche en fibres de collagène. Les fascias jouent un rôle biomécanique essentiel. Si l’on se rapporte à la visualisation par caméra grossissante cela ressemble à une structure comme des toiles d’araignée qui s’entrecroisent dans tous les sens. Voici le lien vers le reportage sur Arte . A la minute 9:34 vous avez l’image de ces fascias.   https://youtu.be/2lKDcNvQ9FQ

La fasciathérapie est un travail de conscience à deux : le masseur et la personne massée. Le masseur connecté à sa vacuité, ouvert à son ressenti dépose ses mains sur le corps du patient et induit un mouvement lent, plus ou moins profond qui amène les tissus internes à s’étirer jusqu’à un temps d’arrêt : le point d’appui. Dans ce moment en suspension, les tissus sous la mains se réorganisent et le mouvement repart dans l’autre sens. En proposant ce mouvement lent, inhabituel pour l’organisme, celui est amené à se relâcher.

Le déroulement du soin se fait en fonction de la demande du patient et de la réaction de son corps aux propositions du masseur. Par le fait de ramener du mouvement à l’intérieur des tissus, de la fluidité, il calme les douleurs et par sa lenteur il amène à un état global de détente.

Le patient est invité à rester connecté à son ressenti en conscience.

A la fin de la séance, nous consacrons quelques minutes pour accueillir ce ressenti, le mettre en mots.